Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 252
Chronique de cravate rouge (2) - Dr Mahjoub Omar - Mission de Palestine en France

Chronique de cravate rouge (2) - Dr Mahjoub Omar

mardi 20 mars 2012

La Palestine a perdu aujourd’hui une grande figure avec le décès de dr Mahjoub Omar , responsable politique et intellectuel au sein du Mouvement Fatah .


Chronique de cravate rouge (2)
Dr Mahjoub Omar

Egyptien, copte de religion, et communiste d’appartenance politique, Mahjoub Omar , était une illustration d’un lien étroit t entre la Palestine ,comme idée pour la justice et la liberté et les militants arabes de toute tendance politique défendant la même cause.

Dr Omar était le palestinien par excellence, puisque l’identité palestinienne est avant tout est une identité de lutte et de combat.
Né le 8 avril 1932 à ElMinya , en Egypte , d’une famille chrétienne copte , Raouf Nazmi , le vrai nom d’Omar Majoub, (nom de guerre dans la résistance palestinienne ) , fait des études de médecine au Caire et rejoint très vite le parti communiste égyptien . Son engagement lui vaut la prison dans les années cinquante à l’époque du Président Nasser qui à l’époque hostile à deux forces politiques majeurs en Egypte et dans le monde arabe, le parti communiste et le groupe de Frères Musulmans.

C’est en prison qu’il fait la connaissance des militants palestiniens, communistes pour certains , mais frères musulmans pour d’autres, qu’il fréquentera plus tard au sein du Mouvement Fatah qui verra le jour publiquement au début de janvier 1965.

Au lendemain de la défaite des régimes arabes dites progressistes , par Israël en juin 1967, avec l’occupation du reste de la Palestine en plus du Golan syrien et de Sinaï égyptien , le jeune médecin Raouf Nazmi part en Jordanie , joindre ses anciens camardes palestiniens de prisons qui créent le Fatah prônant la lutte armée et la guerre populaire à longue terme comme stratégie pour libérer la Palestine et reconquérir une dignité perdue par l’occupation de la terre arabe .

Très vite le docteur Raouf , participe à la création des cliniques de l’OLP dans les camps de réfugiés palestiniens en Jordanie mais aussi dans les villages où les Fidyyens ont des bases . C’est ainsi qu’il devient familier avec l’action militaire révolutionnaire à côté de son travail de médecin, et il est nommé comme commissaire politique des forces de la révolution palestinienne au sud de la Jordanie.

Son travail de médecin et aussi son engament politique à haut niveau intellectuel, puisqu’il commence à écrire, lui permettent de tisser de lien particulier avec la population jordanienne bédouine, même dans les moment dures d’affrontement entre le régime royal de Jordanie et la résistance palestinienne en 1970.

Après « Septembre Noir « il s’installe à Beyrouth et se dirige vers la recherche et devient le directeur-adjoint du Centre Palestinien de Recherche de l’OLP, dont le premier directeur était Kamal Idwan , membre du comité central du Fatah , assassiné au quartier AlFardan avec deux autres hauts dirigeants( Mohamad Youssef al Najar et Kamal Nasser ) à Beyrouth en mars 1973 par un commando de Mossade ( dirigé en personne par Ehaud Barak , actuel ministre israélien de la guerre ) .

Dr Mahjoub écrit de romans comme « Le lion dans le cirque « adapté en théâtre par le réalisateur libanais Roger Assaf en 1974 mais il s’intéresse sur tôt à la littérature destinée aux enfants, c’est ainsi qu’il participe au création d’une maison d’édition consacré à cette fin appelée « dar alFata » et aussi à la création de jardins d’enfants des martyres de la révolution palestinienne.

Comme responsable politique dans le domaine idéologique au sein de Fatah , Dr Mahjoub, écrit plusieurs ouvrages politiques sur la dimension de la révolution palestinienne comme « Dialogue dans l’ombre des fusilles : histoire, nation, classe et regroupement sioniste « qui traite du projet de la Palestine démocratique où musulmans, chrétiens , juifs et autres vivront tous sur le même pied d’égalité dans un Etat Palestinien démocratique pour tous .

C’est dans ce cadre de travail de formation politique que Mahjoub Omar entretient des liens forts avec des dirigeants de l’OLP tel que Yasser Arafat et Khalil el Wazir ( Abou Jihad ) . Il participe ainsi à la rédaction du premier discours du président Abou Ammar à l’Assemblée générale de l’ONU, le 13 novembre 1975, où l’OLP s’adresse pour la première fois au monde à travers cette tribune internationale, c’est lui a proposé la dernière phrase d’Arafat devenu très célèbre « ..Monsieur le président, je suis venu avec le fusille du révolutionnaire et le rameau d’olivier vert , ne faite pas tomber le rameau d’olivier de ma main » .

Au départ de la direction de l’OLP du Liban , fin d’été de 1982 , dr Mahjoub s’installe au Caire et fait la navette avec la capitale tunisienne où la direction palestinienne est désormais installée . Du Caire , il écrit régulièrement dans la presse égyptienne sur la Palestine et s’occupe de relation entre la centrale palestinienne et les partis politiques égyptiens .

Il se rend à Gaza en mars 1996 pour participer aux travaux du Conseil National Palestinien à côté de nombreux dirigeants et cadres de différentes fractions de l’OLP où c’est l’occasion pour lui de trouver ses anciens camardes avec qui il partage des décennies de lutte.
L’OLP a décerné en 2004 l’insigne de Jérusalem le plus haut prix de Palestine et le 6ème congrès de Fath , tenu en août 2009 à Bethléem lui rend un hommage particulier .

Dr Mahjoub Omar ou Raouf Nasmi , a quitté physiquement aujourd’hui le peuple palestinien et ses amis mais sa mémoire et ses convictions resteront toujours vivantes dans le cœur de la Palestine qui trouvera certainement un jour son indépendance et liberté grâce à des grandes femmes et hommes tel dr Mahjoub Omar .
Hassan Balawi
Ramallah , le 17 mars 2012


Agenda

<<

2014

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois