Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 252
1er Mars 2013 - Colloque au Sénat : La colonisation et ses effets sur la vie politique, économique et sociale des Palestiniens - Mission de Palestine en France

1er Mars 2013 - Colloque au Sénat : La colonisation et ses effets sur la vie politique, économique et sociale des Palestiniens

lundi 4 mars 2013

Nous publions ci-dessous le discours prononcé devant le Sénat à l’occasion du colloque : La colonisation et ses effets sur la vie politique, économique et sociale des Palestiniens.

’’Le cas des entraves apportées aux télécommunications palestiniennes par Israël’’,
Dr Safa Nasser ELDIN

Mesdames, Messieurs,

Merci à tous pour votre présence, un grand merci aux organisateurs de ce colloque pour l’importance du sujet traité et pour le choix du lieu à savoir une des deux instances représentatives du peuple français ami.

Mesdames et Messieurs

Comme vous le savez, la colonisation est une thématique de la plus haute importance, qui a des répercussions multiples, y compris sur les potentialités et les moyens de la sortie du conflit au Proche-Orient.
Mais avant tout, la colonisation israélienne en Palestine a des effets néfastes sur le peuple palestinien même. Ces Palestiniens subissent au quotidien la restriction de leurs libertés pourtant dues :

1/la liberté de mouvement tout d’abord, fortement limitée par les colonies, les routes construites pour les colons, les checkpoints militaires et les barrages routiers que l’on ne compte plus.

2/ Ensuite, La liberté d’entreprendre une activité économique et commerciale libre, de par le contrôle du transport des marchandises par les forces d’occupation israélienne, ce qui provoque des dommages socioéconomiques et humanitaires auprès de la population palestinienne.

3/ La liberté de vivre tout naturellement dans un Etat libre et souverain.

Le déni de ces libertés fondamentales aux Palestiniens n’est pas seulement condamnable sur le plan moral ; il représente également une source d’instabilité, de ressentiment et un déclencheur prouvé historiquement de conflits entre la population locale et les colons israéliens protégés par toute une armée.

Tous ces droits, qui peuvent apparaître aux yeux de citoyens européens, membres de l’espace Schengen, comme une banalité, ne constituent pas la réalité pour les deux millions et demi de Palestiniens vivant en Cisjordanie, Jérusalem y compris.

Si la colonisation israélienne en Palestine n’est pas nouvelle, elle s’accroît pourtant de façon alarmante : plus de 500 000 colons sont aujourd’hui installés en Cisjordanie, Jérusalem y compris. ; et leur nombre a été multiplié par quarante entre 1972 et 2011. Les colonies ont été établies sur des terrains confisqués illégalement aux habitants des Territoires palestiniens occupés depuis 1967.

Les colonies, ensuite, peuvent être soit composées de quelques unités et quelques familles, soit former de véritables villes, organisées selon leur propre système et pourvues de tous les services nécessaires, de l’approvisionnement en eau et en électricité à l’éducation supérieure.

Les colonies israéliennes en Cisjordanie Jérusalem y compris. ne constituent pas seulement des entraves à la vie quotidienne des Palestiniens ; elles représentent aussi une menace directe et menaçante à l’établissement d’un Etat palestinien viable.

Le nombre total de colonies en Cisjordanie est de 144. une partie d’elles, soit 26 colonies, étant localisée dans le gouvernorat de Jérusalem ; 16 d’entre celles-ci ont été annexées par Israël.

La menace n’est désormais plus seulement à craindre sur le long terme, mais également dans un futur proche, depuis la déclaration des autorités israéliennes d’occupation autorisant la construction d’une nouvelle colonie dans la zone E1, et qui isolerait de facto Jérusalem-Est du reste de la Cisjordanie, ce qui rendrait impossible l’établissement d’un Etat palestinien ayant pour capitale Jérusalem-Est.
Le but et l’effet de l’entreprise de colonisation israélienne a été d’altérer le statut des Territoires palestiniens occupés, à la fois physiquement et démographiquement, et ce de manière irrévocable. Les colonies israéliennes sont créées afin de confisquer illégalement notre pays et nos ressources naturelles, en confinant notre population dans des enclaves invivables à long terme, et qui de plus se réduisent comme peau de chagrin.
En limitant l’intégrité territoriale ainsi que la viabilité économique des Territoires palestiniens occupés, les colonies israéliennes posent ainsi les fondements de l’unique et de la plus grande menace à l’établissement d’un Etat palestinien indépendant ; et par-là même, à une paix durable et juste entre Palestiniens et Israéliens.

Mesdames et Messieurs

Un des aspects des conséquences néfastes de la colonisation israélienne en Palestine, sans doute assez méconnu et pourtant d’une importance considérable, est l’entrave exercée par la colonisation israélienne sur le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) en Palestine, à savoir que ce secteur représente aujourd’hui autour de 20% du PIB palestinien.
Comme nous l’avons vu, les colonies sont réparties sur tout le territoire de la Cisjordanie ; et elles sont souvent localisées sur des hauteurs, construites sur des monts et des montagnes. Les services des opérateurs téléphoniques israéliens, qui sont fournis à la population des colons, ne sont pas seulement accessibles dans les colonies, mais aussi dans les grandes villes de Cisjordanie, concurrençant ainsi fortement les opérateurs téléphoniques palestiniens.
Cette concurrence, déloyale, est exercée volontairement par les opérateurs téléphoniques israéliens. Plusieurs experts ont mis en lumière le fait que les opérateurs téléphoniques investissent une quantité de capital énorme en fournissant la 3G aux colons. Au contraire, les colons sont peu demandeurs de technologies avancées, comparé aux habitants d’Israël.
Les opérateurs téléphoniques israéliens ont en fait pris conscience des potentialités de développement du marché dans les villes palestiniennes qui sont proches des colonies. Ils ont alors investi de manière substantielle dans les infrastructures en Palestine, de façon à développer leurs débouchés sur le marché des services de télécommunications.

Le développement des télécommunications en Zone C de la Cisjordanie est réglementé comme suit, selon l’Annexe III art. 36 paragraphe A, alinéa 2 de l’Accord intérimaire israélo-palestinien (’’Oslo 2’’, en date du 28/09/1995) : je cite ’’En Zone C, le fait de creuser ou de construire une infrastructure liée aux télécommunications sera soumis à une confirmation préalable de la partie israélienne, de par le Comité de liaisons’’. Cet article établit clairement le fait que tout développement des télécommunications en Zone C doit être approuvé au préalable par le gouvernement israélien.

Par ailleurs, les opérateurs mobiles israéliens sont autorisés à fournir leurs services aux colonies établies en Cisjordanie selon l’article suivant des Accords d’Oslo (’’Oslo 2’’, Annexe III, art. 36) : je cite : ’’l’offre de services de télécommunications adressée aux colonies et aux locations militaires dans la Zone C, et les activités en matière d’offre de tels services, doivent être placées sous le contrôle et l’autorité de la partie israélienne’’.

Les objectifs israéliens sont de s’approprier et de contrôler nos ressources naturelles ; et je ne parle pas seulement des ressources naturelles que nous connaissons bien souvent, l’eau, la terre, les matières premières ; les autorités israéliennes tiennent aussi à contrôler le spectre électromagnétique palestinien, dans le cas des télécoms. Et par là-même, ces autorités visent à restreindre le développement du secteur des TIC en Palestine.
En conclusion, il est important de rappeler qu’Israël ne respecte toujours pas les obligations qu’ils a contractées dans le cadre des Accords d’Oslo, puisqu’il continue à interdire l’accès des Palestiniens à l’équipement nécessaire à la mise en place de leur réseau de télécommunications, et refuse de libérer de nouvelles fréquences qui permettraient aux Palestiniens de développer ce secteur stratégique et de l’ouvrir à la concurrence. De plus Israël a facilité la concurrence illégale d’opérateurs mobiles israéliens dans les secteurs palestiniens, en violation des Accords signés et du droit international.

A la fin de mon discours, je tiens à vous remercier, chers amis, Mesdames et Messieurs pour votre attention et votre écoute.



Agenda

<<

2014

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois